LA GUINÉE

Vies perdues à la suite de l’épidémie d'Ebola entre 2014 et 2016. (CDC, 2016)

%

des filles sont mariées avant l'âge de 18 ans et 21 % avant l'âge de 15 ans. (UNICEF, 2017)

%

des enfants en âge de fréquenter l'école primaire (de 7 à 14 ans) ne sont pas scolarisés et 49 % des jeunes âgés de 15 à 24 ans n'ont pas reçu d'éducation formelle. (EPDC, 2014)

La vie de nombreux enfants dans la Guinée post-Ebola continue d’être extrêmement difficile. A Conakry, les jeunes qui suivent le programme MindLeaps n’ont pas accès aux besoins essentiels comme l’éducation, la nourriture ou l’hygiène. Ils risquent d’être victime d’abus sexuel, de traffic humain et de famine, tout en faisant face quotidiennement à de graves risques pour leur santé. Après Ebola, le nombre d’enfants non scolarisés est passé de 381 963 en 2014 à 425 413 en 2016. Cela a été aggravé par la pandémie de COVID-19. Parmi les nombreux effets à long terme sur les enfants d’âge scolaire, des rapports ont montré que dans le monde, jusqu’à 24 millions d’enfants supplémentaires abandonneront définitivement l’école en raison de l’interruption de l’éducation du COVID-19 (UNICEF, 2020), ajoutant au 258 millions actuellement non scolarisés.

Le centre MindLeaps de Conakry

MindLeaps a commencé à travailler en Guinée en 2011 grâce à des partenariats avec d’autres organisations, et en 2017 a ouvert son propre centre dans la capitale Conakry, offrant un espace permanent et sécurisé pour poursuivre ses programmes complets de danse et d’éducation. Le centre a accueilli 44 enfants qui vivaient auparavant dans la rue ou avaient échappé à la prostitution. Et maintenant en 2020, il y a plus de 200 enfants au Centre MindLeaps.

Les 10 membres du personnel guinéens du Centre MindLeaps utilisent l’approche en trois phases qui a été mise en place avec succès au Rwanda. Les enfants viennent au centre pour assister à un « cours de danse amusant », mais ils participent en fait à un programme kinesthésique soigneusement structuré qui cible les compétences d’apprentissage indispensables les préparant à entrer à l’école ou à suivre une formation professionnelle. Le programme développe la capacité à se concentrer, à mémoriser et à utiliser le langage, tout en développant aussi le travail en équipe, la discipline, le courage, la créativité et l’estime de soi.

Les cours de danse sont accompagnés de cours d’anglais, de distribution de repas et d’un programme sanitaire. Les enfants qui se sont adaptés à cet environnement d’apprentissage structuré et qui ont acquis des compétences cognitives essentielles sont parrainés pour suivre des programmes de formation scolaire ou professionnelle.

FORMATION
DES
FORMATEURS

COURS
D'ANGLAIS

COURS DE
SANTÉ

PARRAINAGE
SCOLAIRE

SANTÉ &
NUTRITION